Connaître sa date d’accouchement : un calcul simple

Le test de grossesse a dit oui ! Mais si vous êtes heureuse d’être enceinte, vous avez également besoin de vous projeter. Planifier vos démarches, organiser votre départ en congé maternité ou simplement rêver à l’arrivée de bébé : autant de priorités qui nécessitent de connaître votre date prévue d’accouchement (DPA pour les initiées). Pour vous faciliter la tâche, voici un calcul tout simple à faire en un rien de temps.

Comment calculer sa date d’accouchement

En France, la durée de la grossesse se compte en semaines d’aménorrhée (c’est-à-dire en semaines sans règles). En d’autres termes, elle ne se calcule pas à partir de la date de conception de l’enfant, mais à partir de celle des dernières règles de la future maman. On considère que la durée normale d’une grossesse est de 41 semaines d’aménorrhée (41 SA).

Pour dater votre terme, il vous faut donc ajouter 41 semaines à la date du début de vos dernières règles. Différents supports peuvent vous aider à effectuer ce calcul :

calendrier mois posé sur une table

• N’hésitez pas à utiliser des outils en ligne : de nombreux sites proposent des « calculateurs de grossesse », qui vous livrent la date de votre accouchement en un simple clic. Il vous suffit de renseigner la date de vos dernières menstruations dans les champs prévus. Et en bonus, vous obtenez même un calendrier personnalisé de votre grossesse, mois par mois.

• Si vous préférez effectuer le calcul de votre DPA vous-même, vous pouvez utiliser un simple calendrier physique, de type semainier. Sautez alors de semaine en semaine, en posant toujours votre doigt sur le même jour afin d’éviter toute erreur : si vos dernières règles ont débuté un mardi, sautez de mardi en mardi, jusqu’au quarante-et-unième.

• Enfin, si vous prenez rendez-vous avec votre gynécologue, peut-être celui-ci utilisera-t-il une roulette obstétricale afin d’effectuer le même calcul. Très pratique, cet outil en forme de disque a été spécialement conçu pour déterminer la date du terme (et celles d’autres étapes importantes de la grossesse, comme les échographies).

Un calcul purement indicatif

Quels que soient la méthode et le média utilisés pour réaliser le calcul, ne marquez surtout pas le résultat d’une croix blanche dans votre agenda : il s’agit toujours d’une date prévisionnelle, en aucun cas d’une prédiction du jour J ! En matière d’accouchement, aucune prévision n’est jamais fiable à 100 %.

Pour calculer la date du terme, on part du principe qu’avant de devenir enceinte, la future maman avait des cycles menstruels standard, c’est-à-dire d’une durée de 28 jours. Et on situe la date d’ovulation au quatorzième jour après le début des règles. Mais dans la réalité, les choses ne sont pas toujours aussi simples : vous pouvez parfaitement avoir ovulé plus tôt ou plus tard, en particulier si vos cycles sont plus courts ou plus longs que la moyenne.

femme enceinte horloge ventre

Pour préciser une date de fin de grossesse encore approximative, l’échographie de datation s’avère souvent précieuse. Étape majeure du suivi prénatal, elle permet de mesurer l’embryon et d’estimer la date de fécondation en fonction de sa taille. Mais aussi précise soit-elle, cette nouvelle date ne vous garantit toujours pas que votre bébé naîtra à la date exacte à laquelle vous l’attendez…

Laissez-vous surprendre par la naissance !

Si les chiffres rassurent, la réalité a tous les droits. Certaines femmes dépassent ainsi allègrement les 39 semaines de grossesse (et donc les 41 SA) sans accoucher, parfois jusqu’à devoir subir un déclenchement. D’autres au contraire ressentent leurs premières contractions bien avant la fin des neuf mois réglementaires - et leur grossesse n’a rien d’inachevé, puisque dès 37 SA, le bébé n’est plus considéré comme prématuré.

Quelle que soit la date prévue de votre terme, il vous faudra donc compter avec une marge d’erreur de quatre semaines !

Conclusion

Si calculer votre date présumée d’accouchement est plutôt facile, dans la vraie vie, toutes les grossesses ne durent pas neuf mois. La naissance d’un enfant comporte toujours sa part d’imprévu - et de magie. Alors pour voir naître votre bébé dans les meilleures dispositions, restez souple sur votre calendrier de grossesse !

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: