Échographie de grossesse, fille ou garçon ?

Si certains futurs parents préfèrent se ménager la surprise, les autres n’ont qu’une hâte : connaître le sexe de bébé ! Fille ou garçon ? L’annonce permet souvent de mieux se projeter, et facilite la recherche du prénom de l’enfant. Avant la naissance, l’échographie de grossesse constitue le moyen le plus populaire pour « savoir ». Voici ce qu’elle peut vous apprendre.

La première échographie de grossesse, pas toujours fiable

Lors de la première échographie, effectuée entre onze et quatorze semaines d’aménorrhée, le sexe de bébé est loin de présenter son aspect définitif. Il ne s’agit encore que d’un tubercule génital, première forme de l’organe avant qu’il n’évolue en pénis ou en clitoris.

Pourtant, ce sexe encore embryonnaire peut déjà permettre de savoir si vous attendez un bébé fille ou garçon. Si le fœtus adopte une position favorable, l’échographiste peut en effet évaluer l’angle qui sépare le tubercule génital du plan lombo-sacré (c’est-à-dire du dos).

Si l’angle est inférieur à 30°, le tubercule semble parallèle au dos, et votre futur bébé est probablement une fille. En revanche, si l’angle est égal ou supérieur à 30°, le tubercule s’oriente vers le haut, et vous êtes sans doute enceinte d’un garçon.

Photo d'une échographie prise entre 5 et 10 SA

Mais attention : la mesure manque parfois de fiabilité, et l’échographiste n’est pas à l’abri de vous annoncer le mauvais sexe.

Aly Abbara, gynécologue obstétricien et créateur d’un site partiellement dédié à l’échographie (www.aly-abbara.com), précise que le risque d’erreur augmente lorsqu'on annonce un sexe féminin.

Pour satisfaire votre curiosité, certains praticiens prendront cependant le risque de se tromper, tandis que d’autres s’y refuseront. Dans le second cas, rien ne vous empêche toutefois de faire de la géométrie en posant votre compas sur vos clichés d’échographie !

Mais même si vous bénéficiez d’une annonce dès l’échographie du premier trimestre, gardez à l’esprit qu’une confirmation s’impose : à l’échographie suivante, votre petite fille se sera peut-être muée en petit gars…

Deuxième échographie de grossesse : la grande annonce

La deuxième échographie intervient au cours du cinquième mois de grossesse. Souvent appelé échographie morphologique, cet examen important du suivi de grossesse permet notamment d’éliminer certaines malformations. Mais pour de nombreux parents, il se présente avant tout comme l’occasion de connaître enfin le sexe de bébé !

À ce stade, les organes génitaux sont en effet bien formés et parfaitement visibles grâce à l’imagerie - sauf si votre bébé, un rien farceur, s’amuse à les dissimuler avec ses pieds… Eh oui, là aussi, pour connaître le sexe de bébé, encore faut-il obtenir la coopération de l’intéressé !

Généralement, l’échographiste vous demandera si vous souhaitez ou non « savoir ». Parfois, il vous permettra même de découvrir et d’annoncer vous-même le sexe de votre enfant, en vous le montrant sur l’écran du moniteur.

La fiabilité de la détermination du sexe à la seconde échographie est très grande : après l’examen, vous pourrez enfin vous pencher sérieusement sur le choix du prénom de bébé. Vous serez également libre de vous consacrer aux achats de puériculture, sans avoir à vous limiter aux vêtements mixtes.

Et garder la surprise ?

La très grande majorité des futurs parents souhaitent connaître le sexe de leur enfant, surtout s’il s’agit d’une première grossesse. Cependant, une minorité de couples (autour de 10 %), fait le choix inverse et demande à l’échographiste de se taire.

Les motivations des partisans de la surprise peuvent varier :

  • sentiment d’intrusion face à l’imagerie médicale ;
  • volonté de préserver le fœtus des poncifs associés à chacun des deux sexes ;
  • désir de profiter de la joie d’une découverte sans intermédiaire après l’accouchement ;
  • crainte de la déception si le sexe annoncé n’était pas celui qu’ils espéraient ;
  • envie de faire une autre expérience pour un deuxième ou un troisième enfant…
Bébé surpris étonné

Conclusion

Connaître le sexe de l’enfant à naître est donc une affaire sérieuse : si l’information rend certains préparatifs plus aisés, elle peut également influer sur le vécu de la grossesse. Mais si vous souhaitez connaître le sexe de votre petit bout avant d’accoucher, l’échographie de grossesse constitue un moyen très fiable de le déterminer - à condition de patienter jusqu’au deuxième trimestre !

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: