Voyages aériens : quels risques pour les femmes enceintes ?

On vous le répète comme un mantra : la grossesse n’est pas une maladie. Pourtant, la seule idée de prendre l’avion effraie de nombreuses femmes enceintes.

Que vous embarquiez pour des vacances ou par obligation professionnelle, comment être sûre de voler sans risque ?

Meilleur timing, choix de la destination ou encore démarches utiles : découvrez les principales précautions à prendre pour un voyage aérien réussi !

Enceinte, quel est le meilleur moment pour prendre l’avion ?

Contrairement à certaines idées reçues, voyager en avion pendant la grossesse n’augmente pas le risque de fausse couche. C’est en effet ce qu’affirment, rassurantes, les autorités compétentes, de l’Organisation Mondiale de la Santé aux collèges d’obstétriciens de nombreux pays.

Cependant, de nombreuses grossesses s’interrompent spontanément au cours du premier trimestre.

Dès lors, voyager en avion avant le cap des trois mois peut vous poser un seul problème : devoir affronter une fausse couche, si celle-ci survenait, sans avoir la possibilité de recourir à votre gynécologue habituel. Ce qui peut bien entendu vous donner à réfléchir, mais ne constitue en rien une contre-indication.

Seules les futures mamans présentant des facteurs de risque identifiés s’abstiendront donc absolument d’embarquer.

Aéroport avion Charles De Gaulle

En cas de diabète gestationnel, d’hypertension artérielle ou d’autre pathologie de la grossesse, demandez impérativement l’aval de votre médecin avant d’acheter votre billet long-courrier.

Et si vous êtes astreinte au repos, il ne vous restera malheureusement plus qu’à remettre votre voyage à plus tard…

Mais jusqu’à quand peut-on voyager en avion quand on est enceinte ? La presse en fait ses délices : certaines aventurières tentent parfois d’accoucher en plein vol afin de profiter de certains avantages, réels ou supposés.

Mais perdre les eaux dans les airs, loin du confort de la clinique, est loin de faire rêver toutes les futures mères.

Pour la grande majorité des femmes, pas question de tenter le diable en voyageant trop à l’approche du terme…

De nombreuses compagnies aériennes interdisent de toute façon l’accès à leurs avions aux femmes dont la grossesse leur semble trop avancée.

36 semaines, 38 semaines, 7 mois… : la date limite réglementaire peut varier. Si votre terme se profile à l’horizon, renseignez-vous donc avec précision auprès du service clientèle de la compagnie.

À l’embarquement, il vous sera probablement demandé de présenter un certificat médical. Celui-ci devra mentionner la date prévisionnelle de votre accouchement.

Pendant la grossesse, attention à votre destination !

L’épidémie du virus Zika l’a tristement remis en lumière : quand on attend un enfant, mieux vaut choisir sa destination de voyage avec le plus grand soin…

Une petite escapade en train vers les pommiers normands ne présente généralement pas le moindre danger. En revanche, il n’en va pas forcément de même pour un vol long-courrier vers une île lointaine…

Femme enceinte en vacances

Si vous voulez vous évader sans danger, la première précaution à prendre est donc de vous renseigner très sérieusement sur les éventuels problèmes sanitaires rencontrés sur place.

Afin d’obtenir une information fiable, pensez à consulter le site de l’Institut Pasteur : son centre médical recense les recommandations aux voyageurs en fonction de leur pays de destination.

Vaccinations recommandées, certificats exigés, épidémies éventuelles… : vous saurez tout.

Au moindre doute, prenez également rendez-vous avec votre médecin. Il évaluera l’opportunité d’un voyage en fonction de votre situation particulière et du stade de votre grossesse au moment T. Le cas échéant, il procédera aussi aux vaccinations nécessaires, si celles-ci s’avèrent compatibles avec votre état.

Enfin, ne négligez pas de vous informer des structures de santé proposées par le pays où vous envisagez de poser vos valises. Une destination épargnée par le paludisme ne constitue pas forcément pour autant un paradis sanitaire !

Pour être assurée de vivre un séjour serein, évitez donc de vous envoler pour des contrées où l’offre de soin est trop rudimentaire.

Quels préparatifs avant de prendre l’avion ?

Si de façon générale, un voyage aérien ne s’improvise pas, c’est encore moins le cas lorsqu'on attend un bébé.

Afin de vous prémunir contre toute mauvaise surprise à l’embarquement ou à bord de l’appareil, voici les principales précautions à prendre :

  • Réservez votre billet d’avion suffisamment tôt pour pouvoir obtenir une place côté couloir. Enceinte, vous risquez d’avoir besoin de vous lever plus souvent que les autres passagers. Tout particulièrement pour vous rendre aux toilettes : compressée par le poids de votre utérus, votre vessie est susceptible de vous jouer des tours.

  • En effectuant votre réservation, optez pour un embarquement prioritaire, afin d’éviter les bousculades et les trop longues minutes d’attente. Vous serez moins fatiguée, et vos jambes vous en remercieront.

  • Si vous êtes soumise à un régime alimentaire particulier, en raison de votre état ou d’une pathologie associée, renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne. Des repas spéciaux peuvent parfois vous être réservés à bord.

  • Particulièrement répandus chez la femme enceinte, les troubles circulatoires tendent à s’aggraver durant les voyages en avion. En cause, l’immobilité prolongée et la pression exercée par l’altitude. Profitez donc de votre examen prénatal pour vous faire prescrire des bas de contention. Et le jour J, choisissez des vêtements amples, qui laissent circuler le sang.

  • Enfin, ne montez pas à bord sans votre dossier médical et vos éventuelles ordonnances de médicaments !
Femme enceinte passeport

Les précautions à prendre pendant le vol

Même si votre santé est parfaite et votre destination sûre, entreprendre un vol en avion enceinte peut vous coûter certains désagréments. Là encore, une fois à bord, mieux vaut prévenir que guérir :

Au décollage comme à l’atterrissage, attachez soigneusement votre ceinture.

Mais pour votre confort, ainsi que pour votre sécurité et celle de votre futur bébé, évitez absolument de compresser votre ventre. Passez-en plutôt la boucle sous votre abdomen.

Pendant le trajet, ne restez jamais trop longtemps immobile.

Pour ne pas risquer de phlébite, il est essentiel de bouger. Dès que vous en avez possibilité, levez-vous et allez faire quelques pas dans l’allée - en l’absence de turbulences, bien sûr !

Devant votre plateau-repas, ménagez votre estomac. Déjà dérangée par les inconforts digestifs inhérents à la grossesse, vous pourriez bien voir vos ballonnements s’amplifier durant le vol. La coupable ? Encore la pression !

Pour mieux digérer, mastiquez longuement, fragmentez votre repas et limitez les aliments susceptibles d’occasionner des flatulences.

Proscrivez les boissons gazeuses, mais ne craignez pas de boire de l’eau en abondance. L’atmosphère en avion est fréquemment très sèche, et rester bien hydratée vous permettra de limiter la rétention d’eau.

Et oui, malheureusement, vos maux de grossesse voyageront avec vous !

Voyage aérien: enceinte, prenez vos aises !

Si voyager enceinte ne s’envisage pas à la légère, votre vol est aussi un moment de plaisir. Pour bien vivre votre voyage en avion, n’oubliez donc pas d’ajouter le confort à la sécurité !

Adepte du coussin de grossesse, c’est le moment de songer à vous offrir son petit-frère, indispensable pour bien dormir en long-courrier. Les masques de sommeil sont également bien utiles.

Ça y est, vous êtes parée à toute éventualité ? Bon voyage dans les airs !

Femme enceinte valise

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: