Maman et salariée : le congé maternité

​Le congé maternité permet aux mamans salariées de profiter d’un repos bien mérité avant et après la naissance de leur bébé. Mais connaissez-vous bien vos droits ? Première grossesse ou troisième enfant, accouchement prématuré ou naissance à terme, salaire de base.. : certains paramètres peuvent changer la donne. On fait le point.

​Qui peut bénéficier du congé maternité ?

En théorie, toutes les femmes enceintes salariées bénéficient du congé maternité.

En pratique, il vous faut d’abord déclarer votre grossesse à votre caisse d’Assurance Maladie, et cela avant la fin de la 14e semaine. Cette démarche peut s’effectuer par deux biais :  la déclaration simplifiée de grossesse en ligne, remplie par le médecin ou la sage-femme, ou le formulaire appelé « Premier examen médical prénatal ». Délivré par le praticien, ce formulaire est à envoyer par voie postale.

Pour obtenir votre congé, vous devez par ailleurs respecter certains critères. Il vous faut ainsi justifier d’au moins dix mois d’immatriculation à la sécurité sociale à la date présumée de son accouchement.

Maman enceinte au téléphone

Par ailleurs, vous devez :

  • avoir travaillé au moins 150 heures au cours des 3 mois précédant la grossesse ou le congé prénatal ;
  • ou bien avoir touché un salaire égal à au moins 1 015 fois le Smic horaire au cours des 6 mois précédant la grossesse ou le congé prénatal ;
  • ou encore, en cas d’activité saisonnière ou discontinue, avoir travaillé au moins 600 heures ou touché salaire égal à au moins 2 030 fois le Smic horaire, au cours des 12 mois précédant la grossesse ou le congé prénatal.

​Quelle est la durée du congé maternité ?

​Fixée par le code du travail, la durée du congé maternité est en principe de 16 semaines.

Notez que ce congé comprend deux périodes :

  • le congé prénatal, qui précède la date présumée d’accouchement, d’une durée de six semaines ;
  • le congé postnatal, qui suit la naissance, d’une durée de dix semaines.

Notez cependant que la durée du congé maternité augmente si vous avez déjà au moins deux enfants à charge (26 semaines). Et elle s’allonge encore plus si vous attendez des jumeaux (34 semaines) ou des triplés (46 semaines).

Certaines conventions collectives peuvent aussi vous permettre de bénéficier de jours de congé supplémentaires : en cas de doute, renseignez-vous auprès de votre entreprise.

​Par ailleurs, si vous êtes en forme en fin de grossesse, vous pouvez reporter la moitié de votre congé prénatal après l’accouchement. Vous augmenterez ainsi votre congé postnatal de trois semaines. Pour bénéficier de cet arrangement, il vous suffit d’obtenir l’avis favorable de votre médecin ou de votre sage-femme.

Enfin, sachez que dans le cas d’un accouchement prématuré, le congé prénatal est reporté afin d’allonger le congé postnatal. Vous bénéficiez donc, dans tous les cas, de la totalité de votre congé maternité ! Et si, à l’inverse, vous accouchez après la date prévue, votre congé prénatal est allongé, sans que votre congé postnatal ne soit pour autant raccourci.

Femme à son poste de travail avec bébé

​Le cas particulier du congé pathologique

​Si vous rencontrez des complications durant votre grossesse, vous pouvez bénéficier d’un congé pathologique, sur prescription médicale. D’une durée de deux semaines maximum, ce congé, qui permet de profiter d’un repos anticipé, précède alors le congé prénatal.

​Comment le congé maternité est-il rémunéré ?

​Au 1er janvier 2018, le montant de votre indemnité journalière est égal à votre salaire journalier de base, dans la limite de 86,00 € par jour.

Là encore, certaines conventions collectives peuvent intervenir, pour vous permettent de continuer à toucher la totalité de votre salaire, si celui-ci dépasse le plafond.

Vos indemnités de congé maternité vous sont versées par votre caisse d’Assurance Maladie, tous les quatorze jours et sans délai de carence. Sachez qu’elles concernent non seulement les jours de semaine, mais également les week-end et les jours fériés.

​Conclusion

​De droit pour presque toutes les salariées, le congé maternité vous permet d’accueillir votre enfant en toute sérénité. Alors n’oubliez pas de déclarer rapidement votre grossesse à votre caisse !

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: