Les vacances avec bébé : toutes les astuces !

Jeune maman, vous avez pris vos marques avec votre enfant, et après la fatigue, vous avez la bougeotte…

Votre prochain défi : des vacances avec bébé ! Aller voir Mamie en Haute-Savoie ou même changer de pays, ça vous tente ? Pour réussir vos premières vacances en famille, ne faites pas l’impasse sur l’organisation.

Meilleures destinations, détails du trajet, contenu du sac à langer : tous nos conseils et astuces pour voyager avec bébé sans stresser !

Où passer de bonnes vacances en famille ?

Pour que vos premiers congés avec bébé soient de vraies vacances, choisissez bien votre destination : en plus de vous donner envie, elle doit être accessible, bien équipée, et sans risque pour votre tout-petit.

grands parents et bébé

Parmi les meilleurs lieux de vacances pour les jeunes parents, la maison des grands-parents, tout simplement ! Parfaite pour resserrer les liens entre les générations, c’est la destination rêvée pour passer le relai et se ressourcer.

Vous préférez des vacances à trois et rien qu’à trois ? Profitez du confort des hébergements familiaux. Du camping à l’hôtel en passant par la maison d’hôtes, ils s’adaptent parfaitement aux bébés. Table à langer, lit parapluie, chauffe-biberon… : tout le matériel de puériculture est fourni, qu’il soit optionnel ou inclus dans votre forfait famille

Parents aventuriers, vous voulez sortir des sentiers battus ? Osez un road trip avec bébé ! Avec un bon camping-car, c’est sans grande difficulté. Les vacances sur la route ont aussi l’avantage de conjuguer liberté et commodité : rien ne risque de vous manquer, puisque vous emportez la chambre de votre bout de chou, de la baignoire bébé au matelas à langer

Enfin, pour les plus audacieux, certaines destinations lointaines peuvent s’envisager pour vos vacances avec bébé, même avec un voyage en avion : les compagnies aériennes acceptent les nouveau-nés (dès l’âge de sept jours pour Air France, de quatorze jours pour EasyJet).

Jeunes enfants : les destinations de vacances à éviter

De nombreuses destinations de vacances sont accessibles avec un bébé, mais méfiez-vous, toutes ne font pas rêver

Les régions présentant des risques sanitaires, comme des épidémies, sont à exclure absolument

Évitez également les pays où il fait trop chaud ou trop froid, source d’inconfort important pour un jeune enfant non acclimaté

Enfin, saviez-vous que l’altitude était difficile à supporter pour l’organisme immature de bébé ? Si vous optez pour des vacances à la montagne, ne montez pas à plus de 1200 mètres avant son premier anniversaire.

chalet à la montagne

Vacances avec bébé : simplifiez-vous le trajet !

Dans les vacances avec bébé, il y a aussi le trajet - une aventure à lui tout seul ! Pour effectuer un voyage serein, anticiper est essentiel, surtout si vous avez choisi l’avion ou le train.

Sur la route avec un tout-petit : la sécurité d’abord

vacances voiture bebe endormi

Tenté par un road trip, vous partez en voiture ou en camping-car ? Votre priorité, c‘est d’assurer la sécurité de votre bébé. Profitez des conseils et astuces de l’association Sécurange (www.securange.fr) pour vérifier la qualité de votre siège auto.

Bien choisi et bien attaché, il offrira également un maximum de confort à votre enfant : quand on voyage longtemps, c’est vraiment important !

Et ne cédez surtout pas à la tentation d’installer le siège vers l’avant : jusqu’à 4 ans, pour réduire le risque en cas d’accident, dos à la route, c’est mieux…

Pour les sorties, attention à la poussette, pas toujours adaptée à tous les paysages : en vadrouille, rien de tel qu’un porte-bébé. Optez pour un modèle physiologique, pour pouvoir porter bébé en position « grenouille ». C’est meilleur pour lui et plus confortable pour vous. Autre option, l’écharpe de portage - de préférence élastique, pour éviter d’avoir à en refaire les nœuds en milieu hostile…

Conseils spéciaux pour le train

Vous prévoyez un trajet en train ? Votre bébé voyagera sur vos genoux, sans frais ni réservation. Mais n’achetez pas pour autant vos billets au hasard. En TGV, privilégiez les places en duo, plus tranquilles, et choisissez-les proches de la sortie du wagon. Vous accéderez ainsi plus rapidement aux toilettes et à l’espace de change. Et si bébé s’agite, vous pourrez également vous lever facilement pour aller le balader dans les couloirs (l’atout premier du train avec un tout-petit !).

Si votre train est un IDTGV, évitez les espaces IDzen : les pleurs éventuels de votre bébé seront beaucoup mieux tolérés dans les wagons IDzap, qui accueillent de nombreuses familles.

Vous partez à quatre, avec bébé et son aîné ? Pensez aux « Espaces Famille » : isolés du reste du wagon par une vitre, ces carrés dédiés aux tribus vous permettent de voyager en toute intimité, sans déranger les autres voyageurs. 

enfants voyage train

Par ailleurs, si vous le pouvez, voyagez léger ! Pour arpenter la gare et les quais, laissez votre poussette à la maison et privilégiez le porte-bébé. Dans de nombreuses localités, des professionnels ou des particuliers pourront vous de louer un landau ou une poussette canne pour le séjour. N’hésitez pas à consulter les sites spécialisés, comme Familib (location-de-poussette.fr) : ils permettent de réserver son matériel à l’avance, à partir de 2,00 euros la journée.

Enfin, une fois dans le train, ne vous privez pas de solliciter le personnel de bord si vous avez des besoins particuliers, comme réchauffer la nourriture ou le biberon de votre enfant : en TGV, la voiture-bar dispose toujours des équipements nécessaires.

Conseils spéciaux pour l’avion

Vous allez prendre l’avion avec bébé ? À l’achat des billets, vous avez deux possibilités : voyager avec votre petit bout sur les genoux, ou bien réserver une place supplémentaire pour y fixer son siège auto. À vous de choisir, en fonction de la durée de votre vol. Sur un long-courrier, un berceau peut même vous être proposé. Une option bien pratique pour un sommeil paisible !

Si vous souhaitez emporter une poussette, notez que la politique des compagnies aériennes peut varier, notamment en fonction de votre modèle : si vous vous présentez avec une poussette canne, elle pourra certainement vous suivre en cabine, et cela gratuitement ; en revanche, si vous embarquez avec une poussette combinée ou un modèle lourd, il vous faudra probablement la mettre en soute…

maman bébé regardent par le hublot

Dans le second cas, prévoir un porte-bébé est indispensable : vous éviterez ainsi d’avoir à garder votre bébé dans vos bras, en plus de vos bagages à main, jusqu’à l’embarquement ! Et pour que celui-ci soit le plus rapide possible, contactez votre compagnie : la plupart des aéroports proposent un embarquement prioritaire pour les enfants en bas âge. Par ailleurs, pour limiter les longues minutes d’attente à l’aéroport, l’enregistrement en ligne est incontournable !

Enfin, saviez-vous que le décollage et l’atterrissage pouvaient s’avérer douloureux pour les oreilles de bébé ? Avant de vous envoler, prenez donc rendez-vous chez le pédiatre pour faire vérifier les tympans de votre enfant. Attention, en raison d’un risque de perforation, l’otite moyenne aiguë constitue une contre-indication aux voyages en avion… Et le jour J, procédez à un nettoyage soigneux du petit nez de votre tout-petit : les rhinites rendent la gestion de la pression plus difficile, aggravant la douleur.

La valise idéale pour voyager avec bébé

Vous avez organisé vos vacances en famille, et il ne vous reste plus qu’à faire vos bagages. Au moment de remplir votre sac à langer, deux impératifs : ne pas s’encombrer et ne rien oublier. C’est le moment d’adopter la technique éprouvée de la check-list. Voici le matériel de puériculture à garder sous la main tout au long du trajet :

• des couches, bien entendu !

• des lingettes nettoyantes. Vraiment pratiques, elles permettent de rafraîchir les petites mains sales et de réaliser un change rapide dans le train, surtout lorsque le robinet ne fonctionne pas…

• un change complet. Parce qu’on n’est jamais à l’abri d’un accident de couche.

• l’alimentation de bébé. Si vous n’allaitez pas, des biberons et du lait infantile. Les boîtes à dose, très fonctionnelles, vous feront gagner du temps et de la place. En avion, l’alimentation infantile échappe généralement à la restriction sur les liquides. Vous devriez donc pouvoir emporter de l’eau pour reconstituer le lait en poudre. Votre tout-petit est diversifié ? Des petits pots sont parfois proposés. Interrogez votre compagnie avant de prévoir le repas de bébé.

• un maxi lange en coton. Astuce multiusage, il vous sauve de tout en voyage : un coin bavoir pour essuyer la compote qui coule, un coin rideau pour masquer la lumière du hublot…

voyage bébé sac dorsal

• quelques dosettes de sérum physiologique pour moucher bébé en cas de besoin ;

• le doudou et la tétine, obligatoires !

• le carnet de santé de votre enfant ;

• Enfin, si vous quittez le territoire, ne fermez pas votre sac à langer sans y glisser la carte d’identité ou le passeport de bébé !

Sac à langer, les choses à oublier…

Quand on part avec un tout-petit, on a envie de tout emporter : boîte à musique, hochets, peluches… Mais pour un jeune bébé, un premier voyage en famille constitue déjà une extraordinaire source de stimulation. De plus, les jouets bruyants risquent d’être peu appréciés… par les autres passagers. Soyez minimaliste !

Conclusion

Partir en vacances avec bébé, une épopée ? Pas si vous suivez nos conseils ! Trouvez la destination idéale et préparez sereinement votre premier séjour en famille : vous profiterez de vacances inoubliables avec votre petit bout.

Une occasion unique de lui faire découvrir le monde et de le regarder s’éveiller !

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: