Vergetures de grossesse : que faire ?

Au cours de la grossesse, la prise de poids et de volume met l’élasticité de la peau à rude épreuve. Votre pire crainte de future maman : voir surgir les fameuses vergetures de grossesse, souvent localisées sur le ventre et sur les seins. Rouges à leur apparition, ces marbrures disgracieuses révèlent des déchirures du derme, la couche profonde de la peau. Que faire pour les éviter ? Parce qu’il est difficile de les effacer, découvrez les moyens de les prévenir !

Pour limiter les dégâts, contrôlez votre prise de poids mois après mois

Tendue par les kilos de grossesse qui s’accumulent rapidement ou par bébé qui prend sa place dans votre ventre, votre peau peut facilement craquer. Dans votre état, rien de plus normal que de grossir. Mais pour éviter les vergetures, il est important de contrôler un peu votre prise de poids.


Même enceinte, vous n’avez pas besoin de « manger pour deux » : si vos besoins énergétiques augmentent, ce n’est que de 150 kcal par jour au premier trimestre et de 350 kcal par jour ensuite. Rien qui justifie de grands excès. Mais les nausées, plus faciles à calmer en mangeant, ou encore les célèbres fringales de grossesse vous compliquent peut-être la tâche…

Pour lutter contre les vergetures en mangeant mieux et sans vous priver :


• Fractionnez vos repas : vous aurez moins faim entre deux prises alimentaires si celles-ci sont plus rapprochées.


• Mettez des aliments vraiment rassasiants au menu : protéines animales, bons gras (avocats, sardines, olives, noix…).


• Essayez de manger moins de céréales raffinées (baguette, spaghetti, riz blanc…) : leur indice glycémique élevé favorise la prise de poids. Consommez plutôt du pain noir et des céréales complètes.


• Remplacez les snacks sucrés et les biscuits par des fruits à coque, des yaourts nature et des fruits frais.


• Mangez lentement, en mastiquant bien, pour vous laisser le temps de ressentir la sensation de satiété. Un vrai repas doit durer 20 minutes.

Pour éviter les vergetures de grossesse, ne stressez pas !

Soumise aux variations de poids, votre peau se trouve également en étroite connexion avec vos hormones. Et si la grossesse est un moment particulièrement propice aux vergetures, c’est aussi parce qu’elle instaure un climat hormonal bien particulier : enceinte, la qualité de votre peau se modifie en profondeur…


Faire taire les hormones de grossesse est bien sûr impossible. Cependant, vous avez toujours la possibilité d’agir sur votre production de cortisol. Le cortisol, c’est l’hormone du stress, celle que vous produisez lorsque vous vous inquiétez en pensant à votre accouchement ou à votre future vie de jeune maman. Le cortisol a un redoutable effet : il fragilise votre peau en réduisant la production de collagène, cette protéine qui favorise la cohésion cutanée.


Pour prévenir les marbrures inesthétiques, la meilleure solution est donc de vous détendre. Certes, c’est plus facile à dire qu’à faire. Si l’injonction même vous stresse, tournez-vous vers des méthodes éprouvées, qui présenteront en plus l’avantage de mieux vous préparer à accoucher : la relaxation, l’auto-hypnose ou encore le yoga prénatal figurent parmi les pratiques efficaces pour retrouver un peu de sérénité.

Enceinte, n’oubliez pas d’hydrater votre peau

Toutes les femmes enceintes ne sont pas égales face au risque de vergetures. La nature de votre peau joue un rôle important dans l’apparition de ces stries. Les peaux jeunes et les peaux claires y sont plus fréquemment sujettes que les peaux plus âgées (dont le relâchement limite la distension) ou plus foncées.


Pour rendre votre peau plus souple et plus élastique, pensez donc à l’hydrater et à la nourrir tout au long de votre grossesse, dès le premier trimestre. Aucune crème miracle n’a jamais prouvé son efficacité, mais utiliser une huile ou un beurre végétal bio ne coûte (presque) rien et ne peut vous faire que du bien !


Pour une action préventive, Julien Kaibeck, expert en cosmétique naturelle (www.lessentieldejulien.com), recommande l’utilisation du beurre de karité ou de l’huile d’amande douce.


Si vous optez pour l’huile, mélangez-la à parts égales avec de l’huile de rose musquée du Chili (régénérante et assouplissante) ou avec de l’huile végétale de calophylle (réparatrice). Vous obtiendrez ainsi une huile de massage anti-vergetures efficace et personnalisée.


Appliquez ensuite ce mélange protecteur quotidiennement, matin et soir, en pratiquant un massage énergique sur les zones à risque - seins et ventre, mais aussi fesses et cuisses si vos rondeurs de grossesse ont tendance à se loger sur ces zones.

Que faire quand les vergetures de grossesse sont déjà là ?

Si malgré tous vos efforts, les vergetures de grossesse s’installent sur votre peau, ne vous chagrinez pas trop. Avec le temps, leur coloration rouge, rose ou violacée va s’atténuer, pour virer au bleuté, puis au blanc nacré, devenant ainsi nettement moins visible. À ce stade, il n’est pas rare que les zébrures les plus fines ne se voient plus du tout.


Mais pour favoriser le travail du temps, protégez soigneusement vos vergetures du soleil. Une vergeture jeune, encore colorée, est en cours de cicatrisation, et rien de pire que les rayons UV pour entraver ce processus naturel. Si vous mourrez d’envie de vous baigner, abusez de la crème solaire !


Par ailleurs, ne suspendez pas les massages cosmétiques, même si les marbrures sont déjà présentes. Après votre accouchement ou après votre allaitement, vous pourrez renforcer l’efficacité de votre mélange avec des huiles essentielles comme l’immortelle ou la lavande fine. Consultez soigneusement leurs notices afin de respecter les taux de dilution.


Autre option pour traiter vos vergetures après la naissance de bébé : les crèmes à la vitamine A acide, sur prescription médicale. Notez cependant qu’elles sont irritantes et nécessitent la prise d’une contraception orale. Tout dépend de votre motivation !

Pour effacer les marbrures après bébé, essayez les techniques médicales

Si vous ne supportez vraiment pas vos vergetures, il vous reste la possibilité, après l’arrivée de bébé, de recourir à des techniques médicales souvent interdites pendant la grossesse. Les principales possibilités sont :


• le laser : non invasif, il atténue la couleur des vergetures rouges tout en lissant les peaux relâchées ou irrégulières.


• le peeling chimique : en éliminant les couches superficielles de la peau, il favorise son renouvellement en profondeur. Le peeling lutte contre toutes les vergetures et laisse la peau plus lisse et plus douce.


• la dermabrasion : également utile contre toutes les formes de vergeture, elle consiste à poncer les zones concernées après une anesthésie locale.


• la photomodulation LED : particulièrement efficace sur les vergetures récentes, elle les réduit en projetant de la lumière dans la peau.


• la chirurgie esthétique : elle peut être envisagée lorsque les vergetures se doublent d’un relâchement cutané important, suite à une forte prise de poids et à un amaigrissement conséquent. La chirurgie supprime alors l’excédent de peau touché par les vergetures.


Onéreuses, toutes ces techniques ne sont généralement pas prises en charge par la sécurité sociale. Si vous êtes intéressée, rapprochez-vous d’un médecin ou d’un dermatologue.

Conclusion

Face aux vergetures de grossesse, mieux vaut prévenir que guérir ! Souvent définitives, ces zébrures peu gracieuses peuvent nécessiter des traitements poussés si on souhaite les effacer complètement. Heureusement, en adoptant les bons gestes et en limitant votre prise de poids, vous avez de bonnes chances de les éviter !

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: